Brouillon auto

Quelques photos de productions des élèves de notre classe : la ferme de Noah, la princesse d’Eileen, les oiseaux de Louise…

Depuis la venue de Jakez, nous prenons bien soin des glands que nous avons semé dans notre serre. 18 semis ont levé sur 23. Nous espérons que les 5 derniers chênes vont bientôt montrer le bout de leur tige.

Mardi 1er décembre, nous sommes allés à la médiathèque pour écouter les merveilleuses histoires racontées par Sylvie.

sortie d’automne

Mardi 13 octobre, Jakez est venu à l’école. nous avons passé l’après-midi ensemble. Il viendra 4 fois nous voir : à chaque saison. Aujourd’hui, nous allons parler de l’automne. Pourquoi les feuilles tombent ? ” Les arbres ne peuvent pas faire autrement. ” Ils se protègent ainsi du froid de l’hiver. Dans les pays chauds, les arbres ne perdent pas leurs feuilles. En automne, les jours raccourcissent. L’arbre arrête de donner à manger à la feuille. Il ne veut pas se mettre en danger. Il va dormir tout l’hiver.

Nous avons observé un vieux châtaignier de plus de 300 ans près de la grange de l’école. Il a l’écorce rugueuses, de grosses châtaignes et des feuilles en forme de flamme.

Puis, nous sommes allés dans le bois de Castel Pic. Nous avons ramassé une feuille de chêne et un gland chacun. Nous avons fait un jeu. Nous devions toucher quelque chose au fond du sac à mystère. Ensuite, nous devions ramasser par terre la chose que nous avions touchée. C’était une faine. Nous étions sous les hêtres du bois. Ce bois est utilisé pour fabriquer des meubles, des ustensiles de cuisine et jadis, des sabots.

La châtaigne, le gland, la faine tombent avant les feuilles. Ce n’est pas un hasard. “La nature est bien faite”. Ensuite, les feuilles tombent à leur tour sur les fruits qui sont ainsi protégés des prédateurs (oiseaux,, rongeurs…) Les feuilles se décomposent pendant l’hiver, gardent l’humidité et produisent l’humus nécessaire à la graine pour germer et donner naissance à une nouvelle plante.

Pendant notre balade dans le bois, Jakez nous a fait découvrir d’autres plantes : le nombril de Vénus (tabouret des crapauds), le houx. Il nous a parlé du pivert et du pic épeiche.. Nous avons observé des traces de leur présence dans le bois : trous dans les arbres. Nous sommes ensuite rentrés à l’école sous une averse de grêle. Bien au chaud dans la classe, nous avons tous fabriqué une serre pour y faire pousser un gland. Jakez reviendra nous voir en février pendant l’hiver.

au jardin public

Après la séance à la médiathèque, nous avons profité des structures installées dans le jardin public de Guingamp. C’était un agréable moment partagé ensemble à grimper, glisser, surmonter notre peur pour aller toujours plus haut.

une plante

Après les vacances de Noël, nous avons reçu en cadeau un arbre. La maîtresse ne nous a pas dit ce que c’était. En classe, nous l’avons bien observé pour pouvoir le dessiner; Il a 13 branches, des bourgeons, des racines, un tronc. Il n’a pas de feuille ni de fruit. Nous avons débattu pour savoir si c’était un pommier, un noisetier, un poirier, un oranger, un bananier… Est-il mort ? …

Jeudi 13 février, nous l’avons planté à côté du potager dans un endroit bien ensoleillé. Nous allons régulièrement le voir. Pour l’instant, il n’a pas changé. Pour le planter, nous avons utiliser des outils : une fourche bêche, un croc, une tranche, des seaux… Nous avons ajouté du terreau dans le trou.

Nous avons quelques questions sans réponses. Pour cela, il faut continuer d’observer notre arbre afin de pouvoir répondre aux questions suivantes : notre arbre, est-il toujours vivant ? A quelle espèce appartient-il ?